Le no-code et le Sommet

NDLR : ceci est une Fable des ops un peu particulière, car écrite suite à l'édition 2022 du No-code Summit à Paris. Donc certaines références peuvent être un peu difficiles à saisir si vous n'y étiez pas 😄

--

Que tu ponces Timeto, Bubble, ou que tu squattes Airtable,

Les trois quarts du huitième art ont déboulé, c'était la foire, c'était l'sbeul.

Tellement de monde,

J'en perd mes blocs, mes icônes, mes chiffres, mes lettres m'en tombent

Des échanges de cartes, des hugs, et même quelques règlements d'comptes. 😅

Des impecs speakers

Jusqu'à à l'infect breaker, [🚨 NDLR : alerte private joke soirée du jeudi soir !]

Des univers, des missions, des hackeuses / des hackers,

Diverses visions des makeuses / des makers.

Mes coeurs,

Et des hordes d’arc-en-ciel

Sur ces passionné·e·s badgé·e·s qui sortent par centaine,

Du 10 bis 4 septembre.

C’est comme ça que j’aime faire du biz, entre homologues complices qui s’entendent.

Eviter le chacun pour soi qui divise, qui fait tendre

Des pièges entre pairs qui n’visent qu’à s’étendre.

Le sommet était carré, la communauté l’a quadrillé de double-bords et de diagonales,

Vivace, honnête intellectuellement et un peu taré, inch’Allah tel demeurera le no-code hexagonal.